Image

Kumihimo diamond bracelet +°+ Bracelet kumihimo à losanges

us-uk-flag Get your threads ready!

Here I am again with a kumihimo bracelet, and this time I bring you the pattern (see picture below)! Like last time, I used the Craft Design Online website to create the diamond design, and get the starting order of my threads. I used my cotton threads for 2mm crochet hooks, in some of my favourite colours, black, purple and light pink – even though on the photos it looks like white, it is not :P. Of course, you can use other colours if you want 🙂

If you have never done any kumihimo before, I would not recommend using this pattern, for the simple reason that it has 16 threads. You could see that as being kumihimo level 2. If you are a beginner, it would be best is you started with a simple two or four coloured 8-thread pattern (level 1, if you will), that any beginner’s video tutorial will show you. After you made an 8-thread pattern, starting on a 16-thread one is not complicated; the movement is the exact same, there are just more threads on the disc to deal with.

For those kumihimo lovers out there that are ready to try out this diamond pattern, here are a few general tips:

  • Draw an arrow on your kumihimo disc to remember to always turn it in the same direction.
  • If for some reason you need to pause your braiding, mark either the last thread you used, or the next one you are supposed to use – that’s up to you – with a small piece of thread of another colour stuck in the disc together with the thread you want to mark (I usually use a red piece because it is a distinctive colour 🙂 ).
  • Tension on the threads while braiding is important for a regular-looking pattern, so you can attach something to the beginning of the braid when you have made a few rounds of the disc, to serve as a counterweight that pulls on the threads.
  • When a pattern has an even number of threads per colour – here for 16 threads, 8 black, 4 purple, 4 pink (see circle on the picture below) – you do not cut off 16 different threads of your yarn balls, but half of the required number – so 8 threads, here 4 black, 2 purple, 2 pink – folded in two. But even though I only cut 8 threads total of my yarn balls, it is a 16-thread pattern because once on the disc, I have 16 separate threads to braid with.
  • To estimate the length of the threads you need to cut off, you need to have about 3 times the length of what you want your end result to be, for every thread on the disc. So, for this bracelet, as it has an even number of threads per colour, when I cut my threads from the ball, I counted 6 times the end size of my bracelet per thread, because they were all to be folded in two. Either way, it’s always better to have threads that are too long than end up with too short ones ;).
  • Many kumihimo bracelets you’ll see while browsing the internet have one big loop at the beginning and small braids at the end to tie it to your wrist. Mine have what I’ll call ‘clean ends’, where no threads are visible. How do I do that? Well, let me try and explain 🙂
    • When I start my kumihimo braid, I have my threads, folded in two in the middle, and I tie that middle together with a little piece of metal thread (with a loose knot that I’ll be able to take out afterwards), then I pass a metal ring over one end of the threads to the middle as well, and I then place my colours on the disc just like the pattern below.
    • When I finish my braid, I take one thread out of the disc, and with a needle pass it through the braid, for about a centimetre, and pull through. I do the same with every thread, then cut them off where they come out as close to the braid as possible. Personally, I use then a felting needle – that I pass through that last centimetre to be certain that everything is fastened well, however it is not absolutely necessary. I then use a thick sewing needle that I use to make a hole about two to three millimetres from the end, and I then pass an opened metal ring through that hole, and close it. After that it’s all a question of attaching a clasp and voilà! A finished bracelet!

There you have it! Now it’s your turn to braid 😉

+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+

+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+

france_clip_art_14391 Apprêtez vos fils!

Me voici de nouveau avec un bracelet en kumihimo, et cette fois-ci je vous en donne le modèle (voir l’image ci-dessus) ! Comme la dernière fois, j’ai utilisé le site web de Craft Design Online pour créer le modèle à losanges, et obtenir l’ordre de départ de mes fils. J’ai utilisé mes fils en coton pour crochet 2mm, dans quelques-unes de mes couleurs préférées, noir, violet, et rose pâle – même si sur les photos on dirait du blanc, ce n’est pas le cas :P. Bien sûr, vous pouvez utiliser d’autres couleurs si vous le souhaitez 🙂

Si vous n’avez jamais fait de kumihimo avant, je ne recommande pas ce modèle-ci, pour la simple raison qu’il a 16 fils. Vous pouvez imaginer qu’il s’agit du kumihimo niveau 2. Si vous êtes un débutant, ce serait mieux si vous commenciez par un simple modèle à 8 fils à deux ou quatre couleurs (niveau 1, pourrait-on dire), que n’importe quel tutoriel vidéo pour débutant vous montrera. Après que vous ayez fait un modèle à 8 fils, commencer un modèle à 16 fils n’est pas si compliqué : le mouvement est exactement le même, il y a juste plus de fils sur le disque dont il faut s’occuper.

Pour les amateurs de kumihimo qui sont prêt à s’essayer au modèle à losanges ci-dessus, voici quelques conseils généraux :

  • Dessinez une flèche sur votre disque kumihimo pour vous rappeler de toujours le tourner dans la même direction.
  • Si pour une raison quelconque vous devez vous arrêter de tresser, marquez soit le dernier fil que vous avez utilisé, soit le prochain que vous devez utiliser – à vous de choisir – avec un petit morceau de fil d’une autre couleur que vous coincez dans le disque ensemble avec le fil à marquer (d’habitude j’utilise un fil rouge parce que c’est une couleur bien visible 🙂 ).
  • Il est important d’avoir de la tension sur les fils pendant qu’on tresse pour avoir motif régulier, donc vous pouvez attacher quelque chose au début de la tresse après que vous ayez fait quelques tours du disque, pour servir de contrepoids qui tire sur les fils.
  • Quand un modèle a un nombre pair de fils par couleur – ici pour 16 fils, 8 noirs, 4 violets, 4 rose (voir cercle sur l’image ci-dessus) – on ne coupe pas 16 fils différents sur les pelotes, mais la moitié des fils requis – donc 8 fils, ici 4 noirs, 2 violets et 2 rose – pliés en deux. Mais même si je n’ai coupé que 8 fils au total sur mes pelotes, c’est un modèle à 16 fils car une fois sur le disque, j’ai 16 fils distincts avec lesquels je tresse.
  • Pour estimer la longueur des fils à couper, il faut avoir environ 3 fois la longueur de ce qu’on veut comme résultat final, pour chaque fil sur le disque. Donc, pour ce bracelet, comme il y a un nombre pair de fils par couleur, quand je coupe mes fils de la pelote, je compte 6 fois la longueur finale du bracelet pour chaque fil, car ils seront ensuite pliés en deux. De toute façon, il vaut mieux avoir trop de longueur de fil que pas assez 😉
  • Beaucoup de bracelets en kumihimo que vous verrez en surfant le net ont une grande boucle au début et de petites tresses à la fin pour l’accrocher à votre poignet. Les miens ont ce que je vais appeler les « bouts propres », où aucun fil n’est visible. Comment est-ce que je fais ça ? Eh bien, laissez-moi essayer de vous expliquer 🙂
    • Quand je commence ma tresse de kumihimo, j’ai mes fils, pliés en deux au milieu, et j’attache le milieu ensemble avec un petit bout de fil de fer (avec un nœud facilement détachable par la suite), puis je passe un anneau de métal par le bout d’un des amas de fils jusqu’au milieu, puis je place mes couleurs sur le disque en suivant le modèle ci-dessus.
    • Quand je finis ma tresse, j’enlève un fil de mon disque, et avec une aiguille je la passe à travers la tresse, pendant environ un centimètre, puis je fais sortir le fil en entier. Je fais de même avec le reste des fils, puis je les coupe au raz de la tresse où ils sortent. Personnellement, j’utilise une aiguille à feutrer ensuite – que je passe à travers ce dernier centimètre pour être sûre que tout est bien accroché, mais ce n’est pas absolument nécessaire. J’utilise ensuite une grosse aiguille à coudre avec laquelle je fais un trou à deux ou trois millimètres de la fin de la tresse, puis je passe un anneau de métal ouvert à travers, et le referme. Après ça il ne manque plus qu’un fermoir, et tadaa ! Un bracelet terminé !

Et voilà ! Maintenant, à votre tour de tresser 😉

 

Advertisements

Leave a review +°+ Laissez un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s